Colette et les chats

colette

Née en 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), Sidonie Gabrielle Colette y vit jusqu’à son mariage en 1893 avec Henri Gauthier-Villars (dit Willy), à l’instigation de qui elle écrit la série des quatre Claudine (1900-1904). Divorcée en 1906, elle devient mime tout en continuant à écrire – romans ou souvenirs : Les Vrilles de la vigne, La Vagabonde, Dialogues de bêtes, La Retraite sentimentale, L’Envers du music-hall, etc. Elle donne des articles au Matin dont elle épouse le rédacteur en chef, Henry de Jouvenel (1912). Elle divorce en 1924, se remarie en 1935 avec Maurice Goudeket.

Membre de l’Académie royale de Belgique (1936) et de l’Académie Goncourt (1944), elle meurt à Paris en 1954. Par son style et l’ampleur de son œuvre, elle se classe parmi les meilleurs écrivains du XXe siècle. (Source : Le Livre de Poche)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s